Jeudi 17 août 2017
version française English version

Facebook Newsletter



Trois vignobles, trois types de sols, trois micros climats.

Des cépages adaptés à chaque terroir

Le CLOS DES VINS D’AMOUR, ainsi nommé en écho à la passion des deux couples pour le vin, compte 25 hectares au cœur de l’appellation Maury.

Les 10 premiers hectares - la vigne du grand-père - se répartissent pour une majorité (8,5) dans les terres du lieu-dit la Devèze, où les schistes se mêlent à quelques couches d’argiles. Une petite parcelle de 1,5 hectare longe la route entre Estagel et Maury. En été, il y fait très chaud, mais les nuits restent fraîches grâce à la proximité des Corbières et à une altitude moyenne (150 m) qui permettent à la syrah et au grenache de donner de jolis fruits bien mûrs mais sans excès

Sur une colline escarpée, au pied du château de Quéribus, vestige de l’époque cathare, le schiste friable et sec recouvre une parcelle de 4,5 hectares. Exposée au grand soleil, elle bénéficie de conditions idéales pour la maturité du grenache et du carignan.

Sur les 12 hectares de la commune de Saint-Paul de Fenouillet, dans un terroir plus haut (260 m), plus frais et plus humide, grenaches gris et blancs, composent des vins blancs d’une élégante minéralité et d’une belle fraîcheur ; grenache noir, syrah et mourvèdre entrent dans l’assemblage des maurys secs ainsi que le carignan mais avec une réponse différente de celle qu’il trouve à Maury.

 

 

Ce sont eux qui font le vin

Denis Grébul, lui-même propriétaire d’un domaine de 40 hectares, dirige tous les travaux du vignoble conduit en agriculture biologique (certification Ecocert), à partir de la « feuille de route » écrite par Christine et Nicolas. Tout en poursuivant leur activité principale, ils se rendent au domaine, à tour de rôle, au moins une fois par semaine. Quand approche la période des vendanges, ils y sont tous les jours pour contrôler les maturités par la dégustation des raisins, mais aussi par des analyses effectuées dans leur laboratoire. Ce sont eux qui font LE VIN. Pas question de déléguer cette tâche à un caviste.

 

 

Optimiser les réserves hydriques

Parce que leur vignoble se trouve dans une zone déclarée aride, tous les gestes sont pensés pour optimiser l’eau. Ils ont choisi la taille gobelet, plutôt qu’un port érigé, plus gourmand. Avec des souches au plus près du sol, ils limitent ainsi le parcours de la sève. « D’ailleurs précise Christine, c’est exactement comme cela que faisaient « les anciens ». On a tout à apprendre d’eux. Ils savaient observer la nature. Dans une région comme la nôtre, avec un soleil écrasant particulièrement généreux et des vents violents, les souches résistent mieux si on ne les fait pas monter trop haut ». « Il y a trente ans, ajoute Nicolas, on comptait bon nombre de vignes palissées car il fallait les conduire pour la mécanisation. Aujourd’hui, on se rend compte que ce n’est pas le meilleur choix que les vignerons aient pu faire ».

Grenaches blancs gris et noirs sont taillés plus tard que les autres cépages afin de limiter les risques de coulure.

Les labours se font en janvier, mars et mai à l’aide d’un chenillard pour éliminer l’herbe qui pousse naturellement grâce à la culture biologique. Pour faciliter cette intervention, toutes les nouvelles plantations se font à 1,60 m au carré pour un labour croisé. Elles n’entrent en production qu’à partir de la 5ème feuille. Avant ce cinquième anniversaire, les grappes vertes sont toutes « sacrifiées » afin d’éviter que les raisins « pompent la souche » et ainsi favoriser un enracinement plus profond.

Fin juin, toute la famille s’attèle à l’élimination des entre cœurs.





CLOS DES VINS D'AMOUR - 3 route de lesquerde 66460 MAURY - Tél. +33(0)468 349 706 / Fax +33(0)468 349 707
 
 
Mon Panier ( ) vider


Aucun produit


 
Voir Panier